PIXXELGEN

Association de Retrogaming PIXXELGEN située à Calais
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 TUTO réparer sa NES ( Par SORU )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leoscarax

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: TUTO réparer sa NES ( Par SORU )    Ven 23 Sep - 16:09

Réparer une NES qui clignote: tutoriel complet
Publié le 3 septembre 2010 par Soru

Grâce à ce tutoriel accessible à tous, je vous propose de faire remarcher votre NES! On considère souvent, à tort, que le clignotement de cette console est une fatalité après quelques années de fonctionnement. Elle affiche un écran clignotant et peine à lancer les jeux, s’éteint ou se remet à clignoter au bout de 2 minutes, voire ne les lance plus du tout. C’est frustrant, n’est-ce pas?

Dans ce tuto, je vais tout d’abord expliquer les causes de ce dysfonctionnement, qui est un problème récurrent de la console. Ensuite, je vous proposerai plusieurs solutions simples pour y remédier. (Cet article est fortement susceptible d’être mis à jour et amélioré par la suite) Wink

Ma console fonctionnait bien pendant plusieurs années. Pourquoi elle ne lance plus les jeux? Est-elle définitivement HS?

Dans la grande majorité des cas, la réponse est non! Il est même fort probable que votre console marche très bien! D’ailleurs, bonne nouvelle: c’est facilement réparable. Il n’y a pas besoin d’être connaisseur en électronique, ni de posséder du matériel de soudage, rien de tout ça. Vous allez pouvoir le constater par vous-même d’ici quelques minutes.

Je tiens quand même à ajouter ceci: même 25 ans après son lancement, la NES reste une console fiable, de fabrication solide et d’excellente qualité (et je ne suis pas payée par Nintendo pour dire ça Razz ). Si vous en prenez du soin, il y a toutes les chances pour qu’elle dure encore longtemps… Simplement, la machine a un point faible par rapport aux autres consoles de son époque. Et étant donné son âge, il y a de fortes chances pour que vous l’ayez hélas expérimenté: après quelques années de bons et loyaux services, elle devient capricieuse et se met à clignoter pour un oui ou un non, au point de ne plus lancer les jeux. Combien de NES encore fonctionnelles ont dû finir à la poubelle à cause de ce fichu clignotement? Rien que d’y penser, ça me fait mal… T_T

Là est l’ennemi: le clignotement. Responsable du dysfonctionnement de la majorité des NES, on retrouve à l’origine de ce problème bien connu deux coupables principaux:





-Le slot (ou port cartouche). Tandis que toutes les autres consoles à cartouches proposent une insertion verticale des jeux, Nintendo a voulu faire bande à part en intégrant un socket ZIF horizontal et un système de descente des cartouches dans le slot. Problème:

° L’insertion horizontale facilite le déplacement de poussières et la transmission de l’oxydation de la cartouche au slot. Oxydation bien souvent provoquée par le « soufflage » dans la cartouche (voire directement dans la console) qui est une pratique à bannir absolument! Pour la poussière, le slot de la NES y étant particulièrement sensible, il peut suffire d’une simple micropoussière qui se glisse entre les broches de la cartouche et celles du slot pour provoquer un affichage buggé (lignes, sprites qui s’affichent mal, etc). D’où l’intérêt de nettoyer ses jeux (et de les stocker à l’abri de la poussière, sinon ça sert à rien).

° Autre problème directement causé par l’insertion horizontale et le socket ZIF: cela « tire » sur les broches (ou pins) du slot. A force d’insérer des cartouches, les pins se rabaissent et au fil du temps, cela provoque des faux contacts, d’où la console qui peine à lire les jeux. Le Game Genie quant à lui tire encore plus sur les broches. A titre personnel, je l’ai beaucoup utilisé par le passé et ma NES n’a pas tenu 2 ans avant de se mettre à clignoter…
Cependant, contrairement à ce qu’on peut souvent lire, ce « rabaissement » des pins n’est pas la cause du clignotement, qui est à attribuer au coupable suivant…

-La puce de zonage de Nintendo! Une vraie saloperie! La coupable se trouve sur la carte mère et a pour nom 3195A. Par commodité, elle est davantage connue sous le nom de « NES lockout chip » (puce de zonage de la NES) ou encore NES10, se référant à son emplacement sur la carte mère. Pour lui filer une raclée et la remettre sur le droit chemin, il va donc falloir démonter la console.

La question que vous vous posez probablement est: « mais comment fait cette puce pour faire clignoter la console? » et surtout « pourquoi? »

A l’origine, la puce NES10 a été conçue pour contrer le piratage, courant sur la Famicom japonaise, et ne laisser passer que les jeux autorisés par Nintendo (traduisez: les jeux dont l’éditeur acceptait de payer une somme rocambolesque à Nintendo en échange du fameux « sceau de qualité »). Les jeux ne bénéficiant pas du « sceau de qualité » étaient considérés comme pirates et ne bénéficiant pas de la « clé » qui désactive la puce, ils étaient illisibles pour la console. La puce servait également à zoner la console, c’est-à-dire à empêcher la lecture des jeux provenant d’autres zones (par exemple, un jeu américain était illisible sur une NES française et vice versa, bien que la console et les cartouches soient les mêmes. De même, un jeu anglais ou italien n’était pas lisible sur une NES espagnole, car Nintendo avait divisé l’Europe en deux zones: PAL A et PAL B…)

Avec les radins de chez Nintendo, c’était déjà pas la joie… mais si ce n’était que ça, cet article n’aurait pas de raison d’être. La NES n’est pas la seule console à être zonée que je sache. Mais ce qu’on veut savoir, c’est pourquoi elle ne marche plus! Après tout, si les jeux sont de la même « nationalité » que la console et qu’ils marchaient avant, c’est quoi le problème? Nintendo se foutrait pas un peu de nous?

Voici la raison, et vous comprendrez bien vite que la puce NES10 est l’ennemi à abattre. Non contente de bloquer les jeux étrangers et non officiels, cette dernière règne en véritable tyran sur la console: au moindre accroc, elle provoque un clignotement un règle voire un reset du jeu toutes les secondes. Explication: la puce a l’ordre de n’autoriser le lancement d’un jeu que si tout est parfaitement synchronisé et que tout se passe comme prévu; le cas échéant, elle transforme votre console en sapin de Noël et c’est parti pour des heures de clignotement! Si le slot est neuf et en bon état et que le jeu est propre, il se lancera normalement. Mais pour peu que le contact ne soit pas parfait, les broches affaissées, ou que trop d’oxydation ou de poussière viennent empêcher le contact de se faire dans de bonnes conditions, hop! reset en série! Cela se produit également si une prise composite est malencontreusement branchée sur le téléviseur en même temps que la péritel de la NES (j’ai testé). Bref, une vraie saloperie.

Je vous propose de faire un test tout simple. Prenez n’importe quelle NES (même en parfait état de marche!) et faites un test à blanc, sans jeu: elle clignote! C’est tout à fait normal: ne détectant pas de jeu, anomalie notoire, la puce NES10 se met alors en mode « serrure » et entame sa fameuse valse de la LED clignotante. Preuve que la coupable est encore en activité…

Le clignotement n’est donc pas un problème de faux contact: il est provoqué par la puce de zonage. Ceci étant, un simple redressage des pins (+ nettoyage du connecteur) suffit très souvent à rétablir une bonne synchronisation entre la console et les jeux, et donc à la faire remarcher. Il est possible d’aller plus loin et de désactiver la puce NES10 (dézonage). Votre NES fonctionnera beaucoup mieux, et vous aurez de plus accès à la ludothèque complète de la console (jeux import ou pirates, Contra en non censuré…) elle est pas belle la vie? Cool

Si vous décidez de dézoner votre NES (ce que je recommande fortement), vous serez une bonne fois pour toutes débarrassés du problème du clignotement. Et le test à vide n’affichera plus un écran clignotant, mais un écran blanc statique.

Pour la petite histoire, cette puce de zonage fut un désastre pour Nintendo. Quelques années après la sortie de la console, les retours se faisaient de plus en plus fréquents et pour cause: toutes les NES, à terme, sont concernées par ce problème. Nintendo tenta maladroitement d’y remédier avec la commercialisation d’un « NES Cleaning Kit » dont l’efficacité laissait pour le moins à désirer. Lorsque la firme a sorti la NES 2 en 1993 (connue sous le nom de Famicom AV au Japon), elle a préféré la doter d’un slot vertical classique et a volontairement « omis » la puce NES10. Non pas que Nintendo n’était plus concerné par le piratage, bien au contraire, mais les dysfonctionnements causés par cette puce ont fait bien du tort à leur réputation…

La NES 2, aussi connue sous le nom de top loader aux Etats-Unis (par opposition au front loader, la NES « classique ») n’est malheureusement jamais sortie en Europe. Notons quand même que malgré sa fiabilité, ce modèle n’est pas compatible avec le Game Genie et que la qualité de l’image laisse fortement à désirer. Enfin, Nintendo n’a jamais ressorti de console dotée d’un slot horizontal. Ils ont bien compris la leçon…

Dans le tutoriel qui va suivre, je vais vous apprendre à mettre la puce NES10 hors d’état de nuire. Promis, elle ne vous embêtera plus.



Mais d’abord, quelques conseils basiques pour préserver la console et les jeux, parce qu’on a tous envie qu’ils durent longtemps Smile

-Pensez à nettoyer tous vos jeux! Frottez doucement les connecteurs des jeux avec un coton-tige imbibé d’alcool à 90. Cela enlève l’oxydation et les poussières. Il n’y a pas besoin de démonter la cartouche. Pensez à nettoyer systématiquement les jeux achetés d’occasion avant de les tester (ce serait quand même con d’aller mettre des saloperies sur un connecteur neuf…)

-Le slot horizontal est beaucoup plus sensible à la poussière. Rangez vos jeux à l’abri, dans un placard, une boîte à chaussures, ce que vous voulez… pourvu qu’ils ne prennent pas la poussière, ils resteront bien propres.

-NE SOUFFLEZ JAMAIS DANS LES JEUX OU DANS LA CONSOLE! On avait une excuse à l’époque: on était des gosses, on savait pas. Maintenant on sait. C’est le principal responsable de l’oxydation, c’est donc très mauvais. Amen.

-Le Game Genie est à éviter si vous voulez préserver le connecteur plus longtemps. Quitte à acheter un Famiclone de moindre qualité pour ce genre d’accessoire (mais évitez quand même la Retro Entertainment System, sauf si ça vous excite qu’elle arrive dans votre boîte aux lettres en morceaux… Razz )

-Evitez de stocker la console et les jeux dans des endroits chauds et humides (et ça vaut pour tous les appareils électroniques, conseil de base mais essentiel…) Quant au plastique de la coque, il se fragilise et jaunit avec la chaleur et l’exposition à la lumière. Donc exit les greniers, la cave c’est déjà beaucoup mieux (bon pas très pratique pour y jouer quand même…)

-Evitez de laisser un jeu en permanence dans la console. Cela tire sur les broches inutilement.

Bien, maintenant nous allons pouvoir commencer! Voici le matériel donc vous aurez besoin:

-Une NES (ça peut aider)

-Un tournevis cruciforme de type PZ (Pozidriv)
-Un petit tournevis de précision
-Un flacon d’alcool à 90°

-2 ou 3 cotons-tige

-Un pinceau de soie (facultatif, mais bien pratique pour enlever la poussière à sec)

Si vous souhaitez dézoner la console:

-Une pince coupante de précision ou une petite paire de ciseaux (genre coupe-ongles)

Si vous souhaitez remplacer le connecteur par un neuf:

-Un connecteur neuf (vous l’auriez pas trouvé tout seul pas vrai? Razz )

Pour un nettoyage plus en profondeur du connecteur:

-ou bien une bombe de nettoyant contact.
-ou bien du vinaigre blanc.

Ca y est, vous avez rassemblé l’équipement du guerrier? C’est parti mon kiki!

Avant de partir en exploration dans les entrailles de la machine, soulevez le petit capot et jetez donc un oeil à l’intérieur (sans jeu, évidemment…). On aperçoit très distinctement les deux rangées de connecteurs du slot. Fabuleux, non? C’est la rangée inférieure qu’il va falloir redresser. La rangée supérieure, que vous voyez certes très bien sous cet angle, est en retrait et de ce fait plus difficile à manipuler. Rien ne vous empêche de la redresser aussi si vous y arrivez! Mais heureusement, ce n’est pas nécessaire dans la plupart des cas. Très souvent, redresser la rangée inférieure suffit.

Important: avant le démontage d’une console ou de n’importe quel appareil électronique, il faut toujours penser à le décharger! Débranchez tous les câbles de la console, puis appuyez sur le bouton power. Attendez ensuite quelques secondes avant de l’ »éteindre ». Vous verrez peut-être la LED s’allumer pendant une seconde, cela signifie que les condensateurs sont en train de se décharger. Si vous sautez cette étape, les chances de survie de votre console sont faibles, alors pensez-y, ce serait bête de la bousiller pour un truc aussi con.

Une fois la console déchargée, choisissez une table bien propre et retournez-la. Enlevez les vis indiquées en vert.





Remettez la console à l’endroit et mettez les vis de côté. Vous pouvez retirer la coque supérieure.

Il vous faut à présent retirer la plaque de protection. Pour cela, enlevez les vis indiquées par des flèches rouges.
(j’ai oublié de prendre une photo à ce stade, cette image provient donc du tuto d’Emu-Forum:)



Et voilà, on a accès au port cartouche! Si vous ne souhaitez pas remplacer le connecteur ou l’enlever pour le nettoyer, et si vous n’avez pas l’intention de dézoner la NES, vous pouvez choisir d’arrêter le démontage ici et commencer à redresser les pins. Personnellement, je trouve plus pratique d’enlever le chargeur cartouche, on a bien plus de place Wink

Voici donc les vis que vous devrez enlever pour le retirer: (j’ai indiqué celles du milieu en rouge car elles sont plus longues que les autres. Souvenez-vous en lors du remontage!)



Je vous conseille de retirer également les deux vis qui maintiennent le PCB afin de pouvoir retirer le chargeur cartouche plus facilement:



A présent, soulevez légèrement le PCB à l’avant de la console et faites glisser le chargeur cartouche, comme ceci:



Nous allons poursuivre le démontage pour dézoner la console. Si vous ne voulez pas le faire et que vous ne remplacez pas le connecteur, vous pouvez sauter ce qui suit et passer directement au redressage des pins.

Soulevez très délicatement la carte mère sans tirer sur les fils. Retournez-la et posez-la à côté de la console. Pour pouvoir enlever la plaque de protection, vous devez débrancher les trois fiches entourées ci-dessous. Allez-y doucement mais pas trop (elles sont assez coriaces la première fois). Enlevez-les progressivement, en tirant d’un côté puis de l’autre.



(notez qu’ici je n’ai enlevé que la bleue par flemme, c’est la seule qui empêche vraiment de retirer la plaque! Cool )

Et voilà le magnifique PCB de la NES! C’est beau! Regardez, c’est le même qu’ici! J’ai entouré la puce coupable en rouge, on va lui faire sa fête… mais d’abord, prenez le pinceau (sec, ça vaut mieux…) et nettoyez-moi tout ça! Poussières, araignées crevées, planque secrète de cannabis, tout doit disparaître!



Nous nous préparons maintenant à une opération totalement illégale et à vos risques et périls (la classe, quoi!) Armez-vous de votre plus belle pince coupante, et soufflez un bon coup…

Repérez à présent la quatrième patte en partant de la gauche sur la rangée du bas. C’est précisément cette patte qui gère le zonage et cause le clignotement. Toute votre haine et votre rancoeur découlant de ces années de privation de Super Mario Bros 3 est à présent concentrée sur cette maudite patte… prenez votre pince coupante… et coupez-la d’un coup sec: couic! (il est préférable de couper la patte à ras du PCB, elle risquera moins de briser mais même si cela arrive, cela n’a généralement pas d’effet.) Séparez ensuite les deux bouts à l’aide du tournevis de précision: il ne doit y avoir aucun contact. Ne vous trompez surtout pas de patte, et faites très attention au PCB!



Comme on ne voit rien sur ma carte mère (le condensateur masque la patte en question), voici plusieurs images provenant d’autres sites où l’on peut admirer cette patte ainsi que le massacre fraîchement terminé:




Notons qu’il est également possible de faire « sauter » la patte à l’aide du tournevis de précision, mais je trouve la pince coupante plus efficace et plus sûre. Faites comme vous voulez, mais faites-le bien.

Votre console est à présent dézonée. Plus de clignotement, et à vous les jeux US!

Avant de remonter la console, vous souhaitez peut-être remplacer le connecteur ou décrasser celui-ci en profondeur?

Le connecteur n’est ni vissé ni soudé. Vous pouvez le retirer de la carte mère en tirant sur ses extrémités. Voici à quoi il ressemble:



Dans la plupart des cas, un nettoyage est suffisant mais s’il est vraiment très abîmé ou oxydé, il peut être nécessaire de le remplacer. Un connecteur neuf se trouve entre 10 et 15 euros maximum, faites une recherche sur « NES 72 pin connector ». Il existe aussi des connecteurs or pour un meilleur contact, mais ils sont chers et pas franchement indispensables…

Bref, si vous disposez d’un connecteur neuf mettez-le en place, si vous voulez décrasser le connecteur actuel que vous venez de retirer, deux solutions:
-vaporiser du nettoyant contact
-immerger le connecteur dans un mélange d’1/3 de vinaigre blanc et 2/3 d’eau chaude pendant 30 mn (méthode vue sur un forum et très efficace!) Ensuite rincez-le, essorez-le, essuyez-le et séchez-le longuement au sèche-cheveux. Laissez-le sécher à l’air libre si besoin.

Dans tous les cas attendre que le connecteur soit bien sec avant de le remettre en place!

Une fois le connecteur remis en place, nous allons remonter la console pour nous occuper du redressage des pins. (notez que vous pouvez très bien effectuer le redressage des pins sur le slot détaché, au fond c’est pareil, on s’en fout… bref faites comme vous préférez…)

On répète donc les étapes à l’envers et on remonte la console partiellement (en gros, on remet la carte mère en place).

A présent, vous êtes donc face au connecteur:



Prenez votre tournevis de précision, et glissez-le sous un des pins, puis effectuez un mouvement vers le haut pour le redresser. A répéter deux ou trois fois. Armez-vous de patience et répétez l’opération pour chacun des pins (généralement ça prend une bonne heure donc prenez votre temps… inutile de bâcler ou de faire le bourrin car si vous y allez trop fort sur un pin, il peut casser et là il faudra changer le connecteur Razz )




Le redressage des pins n’étant pas un concours de force, inutile de vouloir les redresser à mort: les cartouches seront alors très difficiles à insérer et vous pouvez être sûrs d’abîmer à la fois le connecteur et les jeux… certaines personnes les redressent tellement que le jeu peut être lancé sans avoir à descendre la cartouche! C’est bien pour la frime, mais moins pour la console… si vous avez effectué la manip correctement, les cartouches seront un peu plus difficiles à insérer qu’auparavant (mais nécessiteront quand même d’être descendues) et les jeux devraient se lancer du premier coup!


Sur cette photo, on voit bien la différence entre les pins redressés (tout à gauche) et ceux qu’il reste à faire. Cliquez pour agrandir!

On remet le chargeur cartouche en place et hop, un petit coup d’alcool à 90° sur les pins pour nettoyer le tout (ceci est bien sûr inutile si vous avez déjà nettoyé le connecteur au préalable).

Vue du port cartouche avec les pins redressés:



Maintenant que vous avez bien sué, il est grand temps de tester la bête! On remonte donc le tout et c’est parti pour l’heure de vérité…

Si vous avez dézoné la console, faites un test à blanc: vous devez obtenir un écran blanc qui ne clignote pas.

1) Youpi, ça marche! Offrez-vous une pause Contra bien méritée. Jouer avec des humains, ça change!
2) Ce n’est pas le cas? Bravo, vous avez réussi à bousiller votre NES en suivant mon tuto, vous êtes vraiment très fort!

Dans tous les cas, dézonée ou pas, votre NES doit maintenant péter le feu comme à sa sortie d’usine 25 ans plus tôt! Plus qu’à nettoyer vos jeux à l’alcool et roulez jeunesse! Admirez-moi ça si c’est pas beau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TUTO réparer sa NES ( Par SORU )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] réparer une cartouche NES qui fait bling bling
» [TUTO] les gachettes SNES
» [Tuto] Préparer sa fm
» [Tuto] Réparer un ROB en fin de vie
» TUTO : Réparation du stick des manettes de N64 :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXXELGEN :: Le coin de la technique :: Réparations et modifications-
Sauter vers: